Saviez-vous quel est le principal élément qui va déclencher une action de l’internaute ? C’est le titre ! A lui seul il représente jusqu’à 50 % de l’efficacité de votre contenu !

Si vous voulez que vos lecteurs cliquent sur votre article de blog, votre infographie ou votre produit, vous devez soigner votre titre. Et pour vous aider à comprendre comment rédiger un bon titre, je vous ai préparé la liste des règles de base à respecter.

 

Votre titre représente votre contenu

Ça ne vous est jamais arrivé à vous ? Vous faites une recherche sur Google (ou Bing, Yahoo, etc.) et vous trouvez un titre d’article qui vous interpelle. Vous cliquez pour découvrir son contenu et… finalement il est pauvre, inintéressant, orienté « vente à tout prix » ou, pire, il ne correspond pas du tout à votre requête.

Vous quittez le site avec la sensation désagréable d’avoir perdu votre temps ou de vous être fait berner.

Respectez votre lecteur

Même si ce que vous avez écrit est passionnant, respecter votre lecteur est LE pré-requis. 

Et le respecter, c’est remplir la promesse que vous lui avez faite dans le titre. Un titre percutant génère des clics, certes, mais un titre inadapté entraîne la frustration, le mécontentement et peut nuire à votre e-reputation.

C’est le cas des clickbait – ou pièges à clics – qui fleurissent sur la toile (et plus particulièrement sur les réseaux sociaux). Si votre titre est trop prometteur et que votre contenu n’est pas à la hauteur : gare à l’image que vous véhiculez !

Pour éviter les déconvenues : respectez votre audience et prenez du recul par rapport à l’ensemble titre/contenu.
Posez-vous la question et répondez honnêtement : « est-ce que mon titre survend mon contenu ?». Si la réponse est oui, vous devez retravailler votre article pour le mettre au niveau du titre ou l’inverse.

Quoi qu’il en soit, entre un titre sincère et un titre boosté aux hormones, choisissez toujours la sincérité. Votre lecteur ne pourra jamais vous le reprocher !

Respectez votre promesse

Autre pré-requis : votre titre doit respecter votre contenu. C’est une évidence pour certains, mais pas toujours malheureusement.

Si votre titre vend les avantages du régime X par rapport aux autres régimes, votre contenu devra évoquer ces avantages. Non pas un résumé des différents régimes qui ont fait parler d’eux ces derniers temps.  Ni pourquoi vous aimez tant ce régime X. Votre article devra nécessairement parler des avantages de ce régime par rapport aux autres.

Dans la même veine, si votre titre évoque 5 astuces écologiques pour nettoyer votre intérieur, le lecteur devra au moins trouver 5 astuces dans votre article. Vous pouvez en mettre plus, en bonus par exemple, personne ne vous le reprochera. Par contre, si au lieu des 5 astuces promises, vous n’en énoncez que 2, voire aucune, c’est la catastrophe assurée !

Vous suivez le raisonnement ?

Respectez votre tonalité

Le ton est crucial sur le web. C’est votre « première impression » virtuelle. Comme pour les jeux de séduction, un ton adapté à votre audience saura l’interpeller. A contrario, si votre tonalité est en décalage avec vos internautes, ils seront totalement hermétiques à votre contenu. Vous devez trouver des termes, des valeurs et un ton qui parlent à votre audience.

Pour définir la bonne tonalité il vous faut connaitre votre « internaute cible ». On n’interpelle pas de la même manière un adolescent, un quinqua, une maman débordée ou une fashionista…

Et vous conviendrez qu’en cliquant sur un titre enjoué, vous vous attendez à trouver un article dans la même tonalité. Si c’est pour découvrir un contenu très institutionnel, voire rébarbatif, c’est déroutant et totalement contre-productif.

Résultat : vous lirez 3 phrases, 5 si vous êtes persévérant, et vous quitterez le site. Adieu la conversion !

 

Comment rédiger le bon titre ?

En journalisme, on utilise principalement 2 types de titres : les titres incitatifs et les titres informatifs. Chacun d’eux répond à un objectif précis : informer le lecteur ou l’inciter à lire. Vous pouvez choisir celui qui conviendra le mieux à votre contenu ou à votre façon d’écrire ! Essayez les deux et vous verrez que vous vous sentirez certainement plus en phase avec l’un ou l’autre.

Vous serez sans doute tenté de reproduire des titres qui vous auront marqué… Résistez à la tentation et soyez unique !

Essayez le titre informatif

Les titres informatifs donnent l’essentiel de votre contenu en quelques mots. Ils résument l’information de manière objective et claire. Pour construire un titre informatif, vous devez répondre aux questions essentielles que se posera votre lecteur : les fameux « 5W » – Who, when, where, what, why…

Pour interpeler votre audience avec votre titre informatif, vous devez être précis et aller à l’essentiel. Cela ne veut pas dire qu’un titre informatif est plat et sans relief ! Au contraire… 

Vous pouvez très bien l’utiliser pour exprimer votre point de vue et votre originalité.

Par exemple :

  • Le principal suspect de l’attaque contre la juge Salas retrouvé mort (Libération)
  • Plan de relance de l’UE : ce que contient l’accord (Libé)
  • La mortalité en France a connu une hausse de 60% au plus fort du Covid (Le Monde)
  • Ségur : 33 mesures pour réformer le système de santé (Le Monde)
  • Manaudou de retour en Turquie (L’équipe)
  • Alerte au tsunami après un séisme de 7,8 au large de l’Alaska (Le Parisien)
  • Plusieurs centaines de dauphins massacrés aux îles Féroé (Le Figaro)

Lancez-vous dans le titre incitatif

Comme son nom l’indique, son objectif est d’inciter le lecteur à se plonger dans votre article… Il utilise généralement des références largement connues du grand public comme des expressions, des titres de livres ou de films. C’est le genre de titre qui joue sur les mots ou les formules choc.

Il fait travailler l’imaginaire du lecteur en révélant l’esprit de l’article, son angle ou son ton, plutôt que de révéler les faits. Libération et le Canard Enchaîné, par exemple, en sont les grands spécialistes. 

Mais les titres incitatifs ne sont pas nécessairement des jeux de mots. Ils peuvent aussi s’appuyer sur un chiffre, une date, un fait…   

Par exemple : 

  • Eau douce en France : vers des étés en pente raide (Libération)
  • Deux projets de vaccins contre le Covid-19 déclenchent une réponse immunitaire (Libération)
  • McCourt veut siffler la fin de la récré (L’équipe)
  • Merkel à Macron : alors, euro ? (Le Canard Enchaîné)
  • Au racisme du mal ( Le canard enchainé)
  • Le flex-office, une solution d’avenir ? (Le Figaro)
  • Déploiement de la 5G : santé, environnement… faut-il en avoir peur ? (Le Parisien)

Préférez un titre unique

Pas facile de sortir du lot et d’innover dans la jungle du web !

Votre sujet a de fortes chances d’avoir déjà été abordé sur la toile. Mais bonne nouvelle : le sujet, ce n’est pas le titre…
Je m’explique : un même sujet peut donner naissance à une kyrielle d’articles. Par exemple sur ce blog vous ne trouverez que 6 sujets : le marketing de contenu, les sites internet, le référencement, le graphisme, les réseaux sociaux et le personal branding. Mais chacun d’entre eux a déjà été décliné en plusieurs articles très différents. Avec des titres différents. 

Pour vous démarquer des sujets des « concurrents », préférez un titre original et unique !

Un titre que vous seul allez utiliser sur la toile.

Pour vous assurer qu’il est réellement unique, faites une recherche sur Google en encadrant votre requête par des guillemets. Cette syntaxe équivaut à la recherche « exacte ». Le moteur de recherche n’interprètera pas votre requête, il vous proposera des contenus intitulés strictement de la même façon.

Par exemple, si je recherche « perdre du poids rapidement », Google me renvoie de nombreux articles ayant cette expression dans le titre.

Rechercher un titre unique
Trouver mon bonheur parmi cette liste pléthorique risque de s’avérer long et fastidieux !

En revanche, si je recherche « Les secrets d’un titre qui convertit (méthode infaillible) », Google m’indique qu’il n’y a aucun article sur le web qui s’intitule ainsi. Il me propose donc des résultats approchants.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le titre

S’assurer que votre titre n’a encore jamais été utilisé est un moyen simple de vous faire remarquer au milieu d’autres articles qui traitent du même sujet.

Pour inciter vos internautes à lire vos articles et mettre toutes les chances de votre côté, découvrez nos 5 astuces infaillibles pour rédiger un titre qui accroche !

Ne négligez pas les règles de la rédaction web

Votre titre seul ne sera pas suffisant pour attirer vos lecteurs. Aidez les moteurs de recherche à bien identifier votre contenu pour qu’il touche votre audience. Pour cela, votre contenu doit être bien structuré : jouez sur la hiérarchisation de vos sous-titres et utilisez vos mots-clés et leurs synonymes à bon escient.

Nous avons écrit une série d’articles sur la manière d’écrire pour le web, à la fois pour votre lecteur mais aussi pour les moteurs de recherche. N’hésitez pas à y jeter un oeil, ou plus !

—> si vous voulez tout savoir sur l’optimisation de la lisibilité de vos articles, c’est par ici !

—> Comment écrire pour être lu ? Quelles sont les méthodes qui payent ?

—> Pourquoi mes articles ne sont pas mieux référencés ? Nos conseils pour booster leur visibilité !

Et si vous avez besoin d’aide, de conseils ou juste envie d’échanger avec nous sur ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter ou laissez-nous un commentaire, ça vous fera plaisir !

Pin It on Pinterest

Share This