Vous avez écrit de nombreux articles pour votre blog. Vous avez peaufiné la rédaction, soigné la lisibilité, optimisé le référencement… Et surtout, ils sont super intéressants. Ce n’est pas vous qui le dites, mais tous vos proches qui les ont lu avec attention !

Vous avez beau y passer du temps, vos statistiques ne décollent pas.

Pourquoi vos articles ne sont-ils pas mieux référencés par les moteurs de recherche ? Comment y remédier ? Suivez nos conseils pour booster la visibilité de vos articles !

 

Du contenu, rien que du contenu

Quel est le boulot des moteurs de recherche ? Lorsque vous tapez votre requête dans la barre de recherche, ils vont vous proposer les contenus les plus pertinents par rapport à votre demande. Et c’est parce qu’ils ont développé des algorithmes super-puissants pour scanner l’ensemble du web (à peu de choses près) qu’ils peuvent interpréter ce qui répondra le mieux à votre question.

Ils sont forts !

Ces fameux algorithmes des moteurs de recherche sont régulièrement mis à jour, modifiés ou améliorés. Mais leurs critères de fonctionnement restent bien évidemment secrets. D’ailleurs la mise à jour de l’algorithme de Google est toujours un événement planétaire qui met le feu chez tous les experts du digital !

Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : il n’y a que des machines capables d’assimiler le contenu de milliards de pages web. Et une machine (en l’occurrence des robots ou bots) s’appuie sur des données concrètes et des critères structurés pour évaluer et catégoriser vos articles. Cela n’a donc rien à voir avec le fond de vos articles, mais avec la forme. Et par forme, on entend structure, longueur, taille…

Pour booster vos articles, vous avez tout intérêt à donner un coup de pouce aux robots pour qu’ils s’y retrouvent, sans pour autant dénaturer vos articles… Pour cela, il existe quelques petites astuces.

 

Rédigez de longs articles

 

Cela peut sembler paradoxal, mais mieux vaut écrire de longs articles, même si l’internaute est versatile et zappe d’un contenu à un autre…

Certains de vos lecteurs feront ce que l’on appelle de la « manipulation d’informations » (ils picoreront une partie de l’information seulement), d’autres prendront le temps de vous lire jusqu’à la fin.

 

Et c’est la qualité de votre contenu qui captera leur attention ou pas. En revanche, notre ami Google a une nette tendance à préférer les contenus longs et structurés. Parce que si votre contenu est long, c’est que le sujet a de l’intérêt et que votre contribution est pertinente sur cette thématique.

Faites du bien à votre référencement en apportant à son algorithme suffisamment de grain à moudre.

 

Aujourd’hui, l’usage veut qu’un article de qualité fasse plus de 1000 mots. Alors à votre clavier !

—> sur la longueur idéale d’un article de blog, nous vous recommandons cet excellent article de Neil Patel

 

Attention cependant, faire du remplissage vide de sens pour atteindre les fameux 1500 mots aura peut-être un intérêt pour un moteur de recherche. En revanche, cela risque d’exaspérer votre lecteur. Et un lecteur déçu a une capacité de nuisance certaine. 

 

—> et si vous voulez connaître les principales règles de rédaction sur le web : c’est par ici !

 

Evitez la voix passive

 

Faisons un peu de grammaire… Voix active et voix passive, on apprend ça au collège. Donc ça date !

La différence entre les deux est toute simple :

  • Voix active : celui qui réalise l’action est le sujet du verbe. Par exemple : L’internaute lit un article.
  • Voix passive : celui qui réalise l’action n’est pas le sujet du verbe. Par exemple : L’article est lu par l’internaute.

C’est un peu caricatural dans mon exemple, mais c’est comme ça que ça marche. 

 

Pourquoi il faut privilégier la voix active ?

 

  • Parce que c’est plus facile à lire (on lit moins vite sur écran que sur papier)
  • Parce que si c’est plus facile à lire, c’est plus facile à comprendre
  • Si c’est plus facile à comprendre, c’est plus rapide
  • Et si c’est plus rapide, on ne perd pas son lecteur adoré
  • Enfin, parce que les tests de lisibilité ont horreur des phrases à la voix passive ! Ceux d’entre nous qui sont sur WordPress connaissent bien les feux tricolores du plugin Yoast SEO et les prises de tête que cela engendre pour améliorer la lisibilité de son texte…

 

—> vous voulez savoir comment optimiser la lisibilité de vos articles ? Découvrez nos astuces !

 

Les éléments sur lesquels il faut être vigilant

 

  • Paragraphes : moins de 150 mots
  • Phrases : moins de 20 mots
  • Voix passive : le moins possible
  • Mots de transition : les intégrer à 30% des phrases minimum (réservez une place d’honneur aux prépositions, conjonctions et autres ; redécouvrez tous ces mots qui introduisent, concluent, marquent l’opposition ou la conséquence ; faites-vous plaisir avec tous les signes de ponctuation)
  • Phrases consécutives : éviter de commencer plusieurs phrases par le même mot, sauf s’il s’agit d’un effet de style
  • Hiérarchie des titres : varier la titraille et les niveaux hiérarchiques

Plus c’est lisible, meilleur c’est pour le référencement. Et le référencement, pour un rédacteur web, c’est le nerf de la guerre.

 

Soyez strict sur l’orthographe

Je sais, pour certains, l’orthographe c’est la plaie ! Nous ne sommes pas tous égaux en ce qui concerne les règles d’accord, de grammaire, les mots invariables et autres divines spécificités de la langue française. Néanmoins, vous n’avez pas le choix : il faut impérativement que votre texte soit impeccable. 

Grâce aux correcteurs, vous avez la possibilité de corriger la quasi-totalité des fautes d’orthographe, mais ils passent encore à côté de certaines subtilités grammaticales. Sans compter ces outils de saisie intuitive qui interprètent mal ce que vous tapez au clavier et qui vous en rajoutent (moi, ça me rend dingue !).

Les fautes d’orthographe, ça fait du mal à votre réputation, à votre crédibilité sur le web. Ca fait saigner les yeux de certains de vos lecteurs… Mais ça peut aussi perturber le référencement de votre article si certains de vos mots-clés sont mal orthographiés.

Une seule solution : relisez-vous et faites-vous relire par votre entourage ! C’est ce que nous faisons chez TheWizAdviz : pour chaque article, nous faisons entre 3 et 4 relectures croisées.

 

Choisissez un ton et un style

 

Tu ou vous ? Cela dépend des blogs… Personnellement, je préfère le vous (mais c’est sans doute dû à mon âge avancé !). Quoi qu’il en soit, choisissez bien le ton que vous allez employer dans vos articles en fonction de votre cible et de votre sujet.

Les mots et le style plus ou moins direct que vous allez employer sur votre blog vont donner de la couleur à vos écrits. Ils participent également à la construction de votre identité virtuelle. 

Par contre, la façon dont vous écrivez doit être cohérente avec votre identité verbale. Elle doit coller aussi à votre proposition et à votre profil de clientèle.

  • Vos clients sont plutôt matures et experts sur votre sujet ? Vous pouvez utiliser votre jargon professionnel car ils comprendront ce que vous leur racontez.
  • Vos clients sont des milleniums urbains et branchés ? Soyez direct et employez le « tu », intégrez des vidéos et des photos qui nourriront leur curiosité de « web-native ».
  • Vos clients sont de jeunes parents, soyez rassurant et précis, insistez sur la sécurité, la facilité d’utilisation…

 

Soyez généreux

 

La générosité, sur le web, c’est le petit plus qui fait la différence… Ça va avec l’authenticité. Et l’authenticité elle se reconnaît, elle s’apprécie et elle contribue à donner de la valeur à ce que vous faites.

Une de nos clientes nous disait l’autre jour « Sur le blog, si je mets mes astuces, on va me les piquer ! ». Et bien moi je vous dis que si on vous les pique, c’est bon signe. Ça veut dire que c’est une bonne idée, et c’est ça qui se diffuse et se répand. C’est le but du jeu, non ? Et ces internautes qui vont vous piquer vos petits trucs seront vos meilleurs ambassadeurs. Car lorsqu’on a trouvé une astuce super, on n’a qu’une seule envie c’est de la partager !

Si vous voulez que les internautes prennent le temps de vous lire et vous fassent confiance, donnez-leur vos meilleures infos, vos trucs et vos astuces. iIs vous le rendront au centuple.

 

N’ayez pas peur de vous lancer, ni de continuer

Vous êtes un expert dans votre domaine. Qu’il s’agisse de recettes de cuisine, de pièces automobile, de pêche au leurre, de l’étude du sanscrit ou de la reproduction des bigorneaux, vous connaissez votre sujet. Donc lancez-vous pour parler de ce que vous maîtrisez sur le bout des doigts et ne vous laissez pas arrêter par des freins qui n’existent pas. 

Plus vous partagerez vos connaissances avec passion, plus vous gagnerez la confiance de vos lecteurs. Même si au début vos articles ne remportent pas le succès escompté, il va venir, ne vous découragez pas. 

Ce que vous écrivez intéresse les internautes, soyez enthousiaste et motivé pour partager votre contenu et n’hésitez pas à en faire la promotion sur vos réseaux sociaux. Un post pour annoncer votre nouvel article, c’est simple et cela vous fait gagner en crédibilité et en visibilité. 

 

Ecrire vous prend énormément de temps ? Vous n’avez pas l’inspiration ? Ce n’est pas votre tasse de thé ? Nous nous ferons un plaisir de le faire pour vous : contactez-nous !

 

Pin It on Pinterest

Share This