Statistiques emailing : faites parler vos chiffres !

par | Publié le 25/01/2024 | Content Marketing

C’est l’heure du bilan statistiques pour vos emailings

Chaque année nous faisons le bilan statistiques de nos envois emailings, donc de notre newsletters. Ceux qui ont suivi nos formations connaissent notre engouement pour l’emailing que nous défendons bec et ongles 😁

Étudier de près les statistiques de nos emailings nous permet de valider – ou non – certaines des hypothèses que nous avions faites en début d’année. Cette année, ce bilan stat, on le partage avec vous !

Les chiffres clé de notre newsletter 2023

  • 22 newsletters
  • 441 destinataires
  • 1% désinscription
  • Taux d’ouverture mayen 38,18%
  • Taux de clic moyen 1,95%

Les indicateurs statistiques de la qualité de la base abonnés

Destinataires

Notre base contient 441 abonnés à fin décembre. Nous en avions 680 en janvier…

Vous ne le savez peut-être pas, mais nous avons choisi de partir de 0 lorsque nous avons lancé notre newsletter il y a maintenant 3 ans. Nous préférons la qualité à la quantité et ceux qui s’inscrivent à notre newsletter sont motivés pour le faire. Cela nous assure une base qui grossit lentement mais sûrement et exclusivement avec des volontaires (RGPD friendly !).

👉🏼 Un fichier email qualifié, c’est le nerf de la guerre. Et c’est la base si vous souhaitez vous lancer dans des campagnes d’email marketing. Carine vous aide à vous constituer une base d’emails digne de ce nom. Même si vous partez de 0 ! 

Cela nous assure aussi un taux de bounce (emails rejetés) très faible et c’est un bon indicateur pour les providers. Nous avons 0,06% de hard bounces (adresse email définitivement fermée) et 0,37% de soft bounces (boîte mail pleine). Ces 2 stats sont importantes à surveiller : plus vous avez de bounce, plus votre base d’emailing se détériore. Vous devrez agir pour lui redonner ses lettres de noblesse.

Sachez que selon l’outil d’emailing que vous utilisez, au bout de 5 envois qui sont en soft bounce, le destinataire bascule en hard bounce et vos emails ne lui sont plus envoyés. Vous n’avez donc aucun intérêt à le conserver dans votre base.

L’année dernière, nous avons été choisies par Alexe Martel, copywriteur québecquoise, pour faire partie des 30 partenaires qu’elle souhaitait mettre en lumière auprès de ses propres abonnés (elle en a près de 16 000 !). Cela nous a permis de faire connaître nos services outre-atlantique et certains se sont abonnés à notre newsletter. Le nombre de destinataires a donc fait un bond !

Pourquoi avons-nous « perdu » 1/3 des abonnés cette année ? Nous avons fait du ménage, tout simplement !

Environ 2 fois par an, nous choisissons de supprimer les abonnés qui n’ont pas ouvert un seul email depuis l’année précédente. Oui, on perd en nombre d’abonnés, mais c’est voulu. Il est totalement inutile de conserver les contacts qui n’ouvrent pas vos mails. D’une part, ça fausse votre analyse, d’autre part, ça impacte votre taux de délivrabilité. Et les providers n’aiment pas du tout ça !

Délivrabillité

Le taux de délivrabilité c’est la proportion d’emails envoyés qui ont effectivement atteint leur destinataire. Il est directement corrélé à la qualité de votre base d’emails.

Respecter les bonnes pratiques permet de passer avec succès les multiples filtres mis en place par les Fournisseurs d’accès Internet (FAI) et de messageries (MSP).

Bon à savoir : les fournisseurs interceptent près de 90% des mails reçus chaque jour. Vous devez tout faire pour montrer patte blanche, sinon vos campagnes d’emailing sont clairement vouées à l’échec avant même de débuter…

Le taux de délivrabilité minimum attendu est de 95%. Vous n’avez donc droit qu’à 5% d’adresses email invalides. Parfois certaines adresses sont mal renseignées, surtout si vous chargez des fichiers de contacts. Prenez le temps de vérifier régulièrement les formats d’adresses pour éviter de vous tirer une balle dans le pied. Et ça, c’est pas cool, mais en général il faut le faire à la main…

Notre objectif statistiques pour 2023 : être au-dessus de 99%. A chaque fois que nous constatons que la tendance est à la baisse, nous faisons un peu de ménage dans la base.

Vous le voyez sur le graphique ci-dessous : c’est vraiment efficace. Cette année, nous avons supprimé des abonnés en janvier et en octobre. L’impact sur notre taux de délivrabilité a été immédiat ! Sur l’année, nous avons un taux de délivrabilité moyen de 99,76%. Là on est bien 😉

N’hésitez pas à supprimer les abonnés inactifs, c’est un signe de qualité pour les providers ! C’est votre e-réputation qui vous dira merci.

Email délivrabilité abonnés

Désinscriptions et plaintes

En 2023, nous avons eu 116 désinscriptions soit environ 17% des abonnés du début d’année. Si sur le premier trimestre, le taux de désinscription flirtait avec les 2% par envoi, (voire 3% en janvier !) en fin d’année, après avoir nettoyé la base, on a un taux proche de 0%. D’où l’importance de travailler régulièrement votre base d’abonnés ! Dans vos emails, vous devez faire en sorte que le lien de désinscription soit bien visible et toujours accessible.

Certains abonnés chagrins peuvent choisir de signaler votre envoi, c’est ce qu’on appelle les plaintes. C’est un chiffre à surveiller comme le lait sur le feu ! Car plus vous avez de plaintes, plus votre réputation se dégrade en tant qu’émetteur de mail… Et moins vos emails seront délivrés.

Cette année nous avons eu 1 plainte, c’est la première fois que ça nous arrive 😳. Bien entendu, l’abonné a été aussitôt supprimé de la base.

Les indicateurs statistiques de qualité du contenu de vos emails

Le taux d’ouverture

Ce qui va vous donner une information sur l’intérêt de vos emails, c’est bien entendu le taux d’ouverture de vos emails !

2 éléments participent à faire grimper le taux d’ouverture : la crédibilité et la notoriété de l’expéditeur d’une part, le titre ou l’accroche de l’email d’autre part. Plus votre base d’abonnés est propre, mieux ils vous connaissent et plus vous avez de chances qu’ils ouvrent vos emails. CQFD.

Concernant les taux d’ouverture, on considère qu’un bon taux se situe autour de 25%. Il dépend aussi du secteur, de la qualité de la base, de la nature de l’email et du produit/service… Le taux d’ouverture moyen d’un email en B2B est de 23%.

Pour résumer :

    • Mauvais taux d’ouverture : inférieur à 15%
    • Taux d’ouverture moyen : 15 à 20%
    • Bon taux d’ouverture : 20 à 30%
    • Excellent taux d’ouverture : supérieur à 30%

Cette année, notre taux d’ouverture moyen est de 38,18%. On a un taux d’ouverture de 31% en mai (« simple is smart ») et de 49% en janvier (« votre page entreprise ne sert à rien ! »). Il est dans les clous par rapport à nos objectifs et fluctue en fonction des accroches et du contenu.

Les accroches et les thèmes

On en a déjà parlé, le titre du mail, c’est plus de 50% du taux d’ouverture… On vous le confirme ! Les titres qui générèrent le plus de clics sont en majorité des titres incitatifs.

👉🏼 Vous voudriez savoir comment rédiger une accroche qui accroche ? Cet article est fait pour vous !

Nos blagounettes et jeux de mots ont l’air de séduire nos lecteurs, ça nous fait plaisir !

Thèmes newsletter

Les thèmes que nous avons abordés cette année sont toujours en ligne avec nos piliers de contenus et notre expertise légitime (manquerait plus qu’on ait changé la ligne éditoriale 😉). En termes de taux d’ouverture, on voit qu’il n’y a pas vraiment de thématique qui l’emporte sur les autres.

Nous avons donc traité autant de sujets SEO, Content Marketing, Réseaux sociaux et Marque. En revanche, nous avons un peu négligé le thème du Design alors que c’est un sujet central dans la conception d’identité visuelle ou de site internet. Nous allons nous rattraper l’année prochaine !

Le taux de clic

Le taux de clic, c’est le nerf de la guerre pour la plupart des emails… La statistique d’emailing ultime ! Si vous vendez quelque chose, bien entendu.

Pour notre newsletter il est 1,95% sur 2023. Dans notre cas ce n’est pas un indicateur fondamental car les seuls liens qui figurent dans nos emails sont ceux qui renvoient vers des articles complémentaires.

Il reste correct au regard des fourchettes standard :

  • Mauvais taux de clic : inférieur 1,5%
  • Taux de clic moyen : de 1,5 à 3%
  • Bon taux de clic : 3 à 6%
  • Excellent taux de clic : supérieur à 6%

Si vous faites de l’e-commerce, il est clair qu’un taux à 1,95% ne sera pas satisfaisant ! Idem pour vos emails transactionnels qui sont de véritables machines à leads.

Attention à prendre en compte le bon taux de clic :

Votre outil d’emailing vous proposera en général 2 taux de clic différents : le « click rate » et le « click to open rate ». Le premier est calculé sur l’ensemble des emails délivrés, le second sur ceux qui ont été ouverts. Ce qui semble logique : un lecteur ne peut cliquer que s’il a ouvert 🙄 On n’a jamais compris pourquoi le premier est calculé… Si l’un d’entre vous a la réponse, nous sommes tout ouïe !

Et pour 2024 ?

Notre bilan

Plus que jamais nous conservons la newsletter au centre de notre stratégie de contenu. C’est ce qui permet de maintenir le lien avec nos clients et nos prospects.

C’est également une preuve sociale aussi importante que les avis Google car elle montre ce que nous savons faire. C’est un support de transmission de notre expertise. Enfin, elle nous permet de partager ce que nous apprenons quotidiennement dans notre pratique et les convictions qui nous animent dans ce métier.

En bref, la newsletter c’est un excellent vecteur de marque ! Et la marque, c’est la base.

5 conseils pour des campagnes d’emailings qui valent le coup

  1. Chouchoutez votre base d’abonnés et faites le ménage régulièrement
  2. Soignez vos accroches et pré-leaders pour donner envie
  3. Choisissez le bon moment et la bonne fréquence d’envoi
  4. Créez des emails responsives lisibles sur mobile
  5. Sélectionnez le bon nom d’expéditeur

Et le conseil bonus : suivez vos stats et ajustez en permanence !

Vous voulez vous lancer dans l’emailing mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Les chiffres et vous, ça fait 2 ? Parlons-en, nous pouvons vous aider !

Les articles similaires qui pourraient vous intéresser

Rédigez des contenus percutants !

Inscrivez-vous à notre programme gratuit pour apprendre à créer des contenus qui attirent vos prospects (même si vous débutez).

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This