Ecrire des articles pour son blog c’est bien. Qu’ils convertissent, c’est mieux ! Surtout quand on passe un temps fou à les rédiger…
Alors, pour inciter les internautes à les lire et mettre toutes les chances de votre côté, découvrez nos 5 astuces pour rédiger un titre qui accroche sans décrocher !

Ecrire un titre qui convertit

Un titre qui convertit est un titre qui va inciter un internaute à cliquer pour lire votre article. Une fois que vous avez travaillé votre contenu en fonction de votre cible et de votre expertise, vous allez devoir vous atteler à lui trouver le meilleur titre possible…

👉 Astuce n°1 : pour éviter les déconvenues, je vous conseille d’écrire votre titre APRÈS avoir rédigé votre article. Et si vous avez absolument besoin d’un titre pour rédiger votre contenu (je suis dans ce cas), n’hésitez pas à revenir dessus une fois votre rédaction terminée.

Choisissez votre approche

Selon l’approche que vous choisirez pour votre titre, l’impact sera différent auprès des internautes. Il en existe tellement qu’il serait bien compliqué de créer une liste exhaustive ! Je vous propose tout de même de revenir sur les principales, notamment celles qui ont fait leurs preuves !

Les titres qui répondent à une problématique

Ces titres sont efficaces s’ils répondent à LA question que se pose votre internaute cible. D’une manière générale, le titre interrogatif n’est jamais un mauvais titre.

  • « Comment écrire un titre accrocheur ? ». Le fameux « comment » : valeur sûre !
  • « Vous voulez que vos titres cartonnent ? ». Interrogation.
  • « Vos titres ne convertissent pas ? Suivez nos conseils ! ». Problème/solution.
  • « Pourquoi devez-vous passer du temps sur vos titres ? ». Pourquoi : valeur sûre également.

Les titres énumératifs

Ces titres sont également très efficaces. Ils ont la particularité d’annoncer un contenu clair – à condition que votre contenu le respecte…

  • « 10 astuces pour écrire un titre d’article efficace ». Nombre/plus-value.
  • « 5 raisons d’écrire un titre qui convertit ». Argument.
  • « Plus de 3 000 rédacteurs utilisent notre méthode pour rédiger leurs titres ». Preuve.
  • « Nous avons analysé 5 000 titres, voici les leçons que nous en avons tiré ». Etude.
  • « Écrivez un titre qui convertit en moins de 10 minutes ». Rapidité

Respecter votre lecteur, votre promesse et votre tonalité sont les pré-requis dans la rédaction d’un titre accrocheur. Et pour vous aider à comprendre comment rédiger un bon titre, je vous ai préparé la liste des règles de base à respecter.  

Les titres témoignages

Le titre témoignage sous-entend que votre contenu est d’ordre qualitatif. Vous en donnez la preuve au premier coup d’oeil. Et pour votre lecteur, c’est rassurant.

  • « Depuis que j’utilise cette astuce pour rédiger mes titres, mes ventes ont grimpé de 50% ». Témoignage.
  • « Ecrire un titre d’article à la manière d’un pro du web ». A la manière de / comme.
  • « Grace à notre guide des titres, faites aussi bien qu’un rédacteur aguerri ». Imitation.
  • « Faites comme Steven King : écrivez un titre qui captive ! ». Référence.

Les titres impératifs

Le titre impératif est à utiliser avec précaution. S’il est trop directif, il peut être contre productif. En effet, nous ne sommes pas facilement enclin à recevoir des ordres. Mais bien conçu, c’est une excellente manière de faire passer votre message !

  • « Stop aux titres bateaux ! Vive les titres qui convertissent ! » Injonction.
  • « Soyez fier ! Ecrivez des titres accrocheurs ! ». Honte/Fierté.
  • « Inscrivez-vous aujourd’hui pour savoir comment rédiger des titres qui déchirent ». Urgence
  • « Vous n’écrirez jamais un titre qui convertit sans notre guide ! ». Provocation : à utiliser très précautionneusement et avec un contenu en béton armé !

Les titres directs

Avec eux, pas de mystère ! Votre lecteur sait directement à quoi s’attendre. Leur sens est littéral et ils ont l’avantage d’aller droit au but. Cette approche est à favoriser si vous craignez d’être en décalage entre votre titre et votre contenu.

  • « Tout savoir sur la rédaction d’un titre qui convertit ». Factuel.
  • « Notre guide pour écrire de bons titres ». Méthodologique.
  • « Ma stratégie pour rédiger un titre accrocheur ». Stratégique.

Vous l’aurez compris : il y a autant d’approches pour votre titre que d’internautes sur la toile ! Certaines seront plus percutantes que d’autres auprès de votre audience. A vous d’analyser celle(s) qui fonctionne(nt) le mieux.

👉 Astuce n°2 : n’hésitez pas à tester différentes approches sur certains de vos articles. Pour un même article, vous pouvez en essayer plusieurs en modifiant le titre de vos posts sur les réseaux sociaux. Grâce à l’analyse de vos statistiques vous verrez assez rapidement celle qui convertit le plus !

6-7 mots, pour favoriser la mémorisation

Les internautes « scannent » les titres. De la même manière qu’ils le font pour le contenu avec le F-Pattern. Ce modèle de visualisation de contenu web reflète le comportement de l’internaute. Pour le titre, il retient principalement le premier et les 3 derniers mots.

Construire un titre de 6 à 7 mots environ semblerait être le meilleur moyen pour que votre lecteur en retienne l’intégralité. Si ne pouvez pas construire votre titre en suivant ce conseil : veillez à mettre vos mots clés ou vos mots forts en premier et/ou en dernier. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas une obligation absolue. Si vous avez choisi un titre informatif, utilisez le nombre de mots qui convient pour donner toutes les informations factuelles sur votre contenu.

👉 Astuce n°3 : vous êtes en manque d’inspiration ? Ce générateur gratuit de titres accrocheurs peut vous aider.

-> Et si vous voulez tout savoir sur le F-Pattern et l’optimisation de la lisibilité de vos articles, c’est par ici !

L’ajout d’accessoires syntaxiques pour booster la viralité

Saviez-vous que l’insertion d’accessoires syntaxiques dans votre titre peut augmenter significativement son taux de conversion ?

Par exemple l’ajout d’un trait d’union ou de deux-points (:) augmente le taux de clic de 9 % (étude Content Marketing Institute).

Selon HubSpot, l’ajout de chiffres favorise la viralité de votre article (+19%). En intégrant des termes descriptifs entre parenthèses ou crochets à la fin de votre titre vous propulsez votre taux de clic !
Mention spéciale aux mots « ebook » (+8,8% de partage), « infographie » (+100,05%) et « modèle » (+114,60%).

Ces petites astuces de construction syntaxiques sont bien intéressantes à connaitre et s’il vous est possible de les utiliser : surtout n’hésitez pas !

👉 Astuce n°4 : si possible soyez concis (6-7 mots) et intégrez la plus-value de votre contenu entre parenthèse.

Ecrire un titre bien référencé

Ecrire un titre qui attire le lecteur, avec une belle promesse en cohérence avec votre contenu est déjà une très bonne chose. Mais si en plus on pouvait – avec quelques astuces de construction – profiter des moteurs de recherche pour qu’ils nous le propulsent en haut des SERP, on dit oui !

Construisez votre titre aussi pour les moteurs de recherche

Si vous lisez cet article, il y a de fortes chances que vous sachiez déjà comment construire un titre pour les moteurs de recherche. Mais une petite piqûre de rappel n’est jamais superflue.

Pour afficher votre titre en entier sur les SERP, comptez entre 65 et 70 caractères maximum. Pour être précise, les moteurs de recherche n’évaluent pas la taille du titre en fonction du nombre de caractères, mais de l’espace en « pixel » (environ 600). C’est pourquoi le nombre de caractère peut varier. L’espace que prennent certaines lettres comme le « m » ou le « w » par rapport au « l » ou au « i » peut changer la donne.
Mais retenez bien ceci : un titre trop long va affecter votre taux de clic, car il sera tronqué. L’internaute ne pourra pas le lire en entier et ne cherchera pas à le comprendre. Sa capacité d’attention étant en moyenne inférieure à 9 secondes.

Dans la même logique, un titre trop court affectera également votre position dans les SERP : pas assez explicite pour l’internaute voire pour les moteurs de recherche.

👉 Astuce n°5 : utilisez l’espace disponible sur les pages de résultats des moteurs de recherche. Rédigez votre titre pour qu’il fasse entre 65 et 70 caractères.

Optimisez votre SEO

Optimiser le référencement, cela veut dire utiliser des mots-clés.. Je vais certainement enfoncer des portes ouvertes, mais votre mot-clé doit impérativement apparaître dans votre titre. Attention toutefois à ne pas trop en faire : un titre truffé de mots-clés, ce n’est ni naturel, ni attirant pour vos lecteurs.

👉 Astuce bonus : pensez à optimiser votre titre pour le SEO. Mettez-vous à la place de l’internaute qui sera intéressé par votre contenu : que va-t-il rechercher ? Un mot clé, une problématique ou une solution ?

Tenter la CamelCase dans votre balise Title

Connaissez-vous la technique de la « Casse de chameau » ou CamelCase ? L’idée est de mettre en majuscule chaque mot important dans votre balise Title. L’oeil de l’internaute passe des lettres en majuscules à celles en minuscules.

Cette lecture en montagne russe rappelle les bosses du chameau. De nombreuses marques utilisent la CamelCase.
Par exemple : TheWizAdviz, iPad, iPhone, eBay, QuickTime, McDonald, PlayStation, MasterCard.

L’effet ? L’oeil retient mieux les mots. Faites le test dans l’exemple ci-dessous.

Exemple de CamelCase
Dans notre exemple, vos yeux se posent naturellement sur les occurrences 2 et 3.

Très utilisé dans le monde anglophone, ce type d’affichage permet d’être mieux lu ou aperçu par les internautes dans les résultats de recherche.
Et qui dit amélioration de la lisibilité de votre titre, dit augmentation du taux de clic !
Alors cette technique ne vous permettra pas d’améliorer le positionnement de votre contenu dans les SERP, mais un petit coup de boost visuel est toujours apprécié !

Vous l’aurez compris, le titre est comme une vitrine. Prenez le temps de le travailler à la fois pour votre lecteur et pour les moteurs de recherche. Cherchez l’approche qui vous ressemble, trouvez votre ton rédactionnel et cherchez comment répondre aux questions de vos internautes.

Saviez-vous que le titre représente jusqu’à 50 % de l’efficacité de votre contenu ? Si vous voulez en savoir plus sur les titres, c’est par ici !

Et si vous avez besoin d’aide, de conseils ou juste envie d’échanger avec nous sur ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter ou laissez- nous un commentaire, ça nous fera plaisir !

Pin It on Pinterest

Share This