Le personal branding consiste à utiliser des techniques marketing sur soi-même pour promouvoir son image et ses compétences, exactement comme une marque. Le personal branding, tout comme le branding  ont un but précis : se rendre mémorable tout en créant un attachement émotionnel fort et durable.

L’objectif du personal branding est triple : vous faire connaître, valoriser votre expertise et « vendre » vos compétences.

Et la technique est diablement efficace : Gabrielle Chanel, Steve Jobs, Neil Patel, Michel Edouard Leclerc, Xavier Niel…

Leur point commun ? Ils ont transformé leur histoire personnelle en véritable signature marketing. Et cette signature, c’est ce qui fait le socle de valeurs de la (ou des) entreprise(s) qu’ils ont créées.

Pour les « influenceurs », c’est la même chose : c’est leur personal branding qui va faire qu’on les suit, qu’on les écoute ou qu’on applique leurs conseils.

Et si vous aussi vous faisiez de votre histoire personnelle votre signature marketing ?

Personal branding : le héros de l’histoire c’est vous !

Il était une fois ou l’art de raconter une histoire… Petits et grands, nous aimons tous les belles histoires. La fille lambda dont le prince charmant tombe éperdument amoureux, le gars introverti qui trouve une solution pour sauver le monde…

On kiffe.

Raconter une histoire, c’est toucher les émotions. Et l’émotion c’est le meilleur moyen pour susciter notre intérêt.

Et vous admettrez que dans notre monde ultra connecté où l’infobésité est la norme, susciter l’intérêt c’est la martingale !

 

Votre aventure : le socle de votre personal branding

En marketing personnel, le storytelling – le fait de raconter votre histoire pour créer de l’attachement émotionnel à votre démarche – c’est la clé.

Vous avez créé votre boite (ou votre blog, chaine YouTube, etc.) pour une ou plusieurs raisons. Le cheminement intellectuel qui vous a poussé à passer du point A (spectateur du problème) au point B (acteur du changement) : c’est exactement l’histoire que vous devrez raconter.

Pour rendre votre histoire percutante : misez sur l’arc narratif !

Comment « présenter » votre histoire afin qu’elle soit intéressante ET percutante ?

En utilisant ce qu’on appelle un Arc Narratif !

Dans les livres, les films, les séries, les campagnes présidentielles, les jeux vidéos, etc. c’est le schéma de construction que l’on retrouve systématiquement.

L’Arc Narratif se compose de 5 étapes :

  • L’exposition : la présentation du héros. Plus il est ordinaire, plus les gens vont s’identifier à lui, mieux c’est !
  • L’élément déclencheur : le « truc » qui va mettre notre héros en difficulté (ou en pétard, ou dans la mouise…). Bref, c’est le moment où notre héros a un problème.
  • La quête : c’est l’objectif à atteindre (comme « sauver la planète »). Une bonne quête contient un bon nombre d’obstacle (sinon c’est trop facile) que le héros résout, le plus souvent, avec l’aide d’alliés (et les alliés sont très importants, on y reviendra).
  • La résolution de la quête : c’est la solution finale. Le résultat tant attendu par le héros pour débloquer sa situation.
  • Le changement : la résolution de la quête entraine souvent des modifications profondes et des changements radicaux (prise de conscience, action, révélation, etc.)

Avec un exemple, cela donne :

Harry PotterApple
ExpositionHarry est orphelin qui vit chez son oncle et sa tante en supportant les frasques de son cousin pourri-gâté.Steve Jobs, un enfant donné à l’adoption, étudiant brillant et visionnaire.
Elément déclencheurIl apprend que c’est un sorcier, comme ses défunts parents.L’utilisation d’un ordinateur est réservé à une élite.
QuêteEmpêcher Voldemor d’asservir le monde. Harry s’entoure d’une copine brillante sorcière et d’un pote un peu benêt pour déjouer les nombreux pièges du grand méchant.Construire des ordinateurs accessibles aux novices en informatiques. Il s’entoure de Steve Wozniak, son acolyte et le cerveau de nombreuses créations et de Mike Markkula un business angel qui va lancer leur concept.
Résolution de la quêteL’affrontement final. La mort de Voldemor.Création du premier ordinateur personnel construit à grande échelle, 3 ans avant la sortie de l’IBM PC.
ChangementLa sagesse et le courage l’emportent sur la cruauté et la soif de pouvoir.Défiez les status quo : Think Different.

Concrètement, l’Arc narratif permet de captiver votre lecteur.

Mieux encore, il lui permet de s’identifier à vous et votre démarche, de construire une relation basée sur l’émotion (vous avez vécu la même galère que lui) et favorise la mémorisation de votre histoire.

Pour que votre histoire soit crédible : valorisez vos alliés !

On y revient ! Les alliés. Vos alliés. Ceux avec lesquels vous allez surmonter les obstacles pour résoudre votre problème.

Que serait devenu Luke Skywalker sans Han Solo ?
Qu’aurait pu faire Justine Hutteau (la co-fondatrice de Respire), sans l’aide de Véronique – docteur en pharmacie depuis 30 ans ?
Sans doute pas grand chose…

Vos alliés sont capitaux. Sans eux il vous sera plus difficile, voire impossible, de résoudre votre problème.

En personal branding, vos alliés représentent votre atout crédibilité, votre caution morale et renforcent l’authenticité de votre histoire.

Vous êtes thérapeute holistique ? Parlez de votre Gestalt !
Vous cherchez à développer une gamme de produits cosmétiques bons pour le corps et la planète ? Parlez de Véronique ! 😉

Bref, n’hésitez pas à inclure vos alliés dans votre histoire personnelle et offrez-leur un second rôle bien mérité.

 

Un personal branding percutant c’est quand le héros devient le guide !

Maintenant que vous avez raconté votre histoire et que vous avez résolu votre quête, reste à prouver que c’est vous l’expert sur votre sujet.

C’est le moment de passer du statut de héros de votre histoire à celui de guide pour votre audience.

Et pour devenir ce guide, vous allez devoir prouver en quoi vous êtes la seule et unique solution. La seule et unique personne à qui il faut s’adresser pour régler un problème semblable au vôtre…

 

Etre légitime pour devenir le guide

Personal Branding devenir le guide

En quoi le guide (VOUS) est légitime pour aider votre audience dans sa quête ? Pourquoi devrait-elle vous faire confiance ?

C’est à ce moment que les éléments de réassurance sont capitaux. Vous allez les mettre en avant pour donner des preuves de votre légitimité en tant que guide.

Il peut s’agir de :

  • vos arguments d’autorité (le scientifique, la personnalité connue, l’article qui parle de vous, le « vu à la tv », etc.).
  • des témoignages de vos clients,
  • de prescriptions,
  • des avis de consommateurs,
  • de votre histoire personnelle, etc.

Pauline Laigneau, dans cette vidéo sur sa formation Growth, utilise la panoplie complète des arguments de réassurance (les clients prestigieux qui ont suivi sa formation ET les clients comme vous et moi).

Si vous voulez regarder ce passage c’est entre 4’02 et 4’37.

Personal Branding misez sur la réassurance

Être différenciant pour toucher son audience

Je ne vais pas revenir sur comment construire son personal branding, Delphine en a déjà parlé dans un article très détaillé.

Mais votre différence – celle qui vous caractérise par rapport à vos concurrents – est l’un des éléments qui fait que votre audience s’attachera à vous. C’est aussi l’un des fondements de votre histoire !

Qu’il s’agisse de marque ou de personal branding, votre élément différenciant découle de votre histoire.

Là encore, je vous laisse avec l’exemple de Pauline. Après une intro qui reprend son storytelling (du début à 0’50), elle revient sur ce qu’elle apporte concrètement par rapport à ses concurrents et son positionnement (de 11’11 à 13’11). Elle explique très clairement en quoi elle est différente de ses concurrents, ce qu’elle va concrètement apporter grâce à ses formations et pousse la logique jusqu’au bout en énonçant en toute transparence à qui elle s’adresse : les entrepreneurs qui ont de l’ambition. Pas ceux qui veulent développer leur boite tout seuls, non. Ceux qui veulent développer une entreprise, avec des salariés et des objectifs de croissance ambitieux.

Je vous invite à regarder ces passages, c’est hyper bien fait !

Passez à la vitesse supérieure avec le founder market fit !

Si vous êtes entrepreneur, le founder market fit est un élément primordial dans le développement de l’entreprise que vous avez créée. Le founder market fit c’est exactement la signature marketing des grands entrepreneurs obsédés par leur mission (la dernière étape de l’Arc Narratif : le changement)..

Et quand l’idéologie du fondateur trouve son marché avec le bon message : c’est le carton assuré !

 

Incarner le changement

Si je reprends l’exemple de Steve Jobs (oui je sais, encore, mais c’est tellement brillant 😉), son idéologie c’est de défier les status-quo. De ne jamais s’arrêter aux contraintes technologiques et de penser autrement (outside the box) pour développer des bijoux de technologie pensés pour et par l’expérience utilisateur.

Quand il a crée Apple, son idéologie était le pilier fondateur de la marque. C’en était obsessionnel pour lui comme pour ses collaborateurs.
Cette obsession, il l’a transmise aux consommateurs : en créant des produits au design simple mais totalement innovants.
Aujourd’hui encore, cette idéologie est perçue par les fans d’Apple comme un mantra, à la limite du religieux. D’ailleurs, à l’occasion de la sortie de l’Ipad, The Wall Street Journal a écrit : « La dernière fois que les hommes ont montré autant de fascination pour une tablette, des commandements étaient gravés dessus ».

Voilà, voilà…

 

L’idéologie du fondateur, la mission de l’entreprise

L’idéologie du fondateur signale aux prospects, clients et partenaires que l’entreprise a une mission et qu’elle s’engage à s’y tenir sur le long terme.
Comme celle de Facebook, qui découle de l’histoire personnelle de Mark Zuckerberg quand il étudiait à Harvard. Il voulait utiliser la technologie pour améliorer la vie sociale des gens.

Si vous avez une idéologie, et qu’elle devient obsessionnelle, vous êtes sur la voie du founder market fit car vous êtes poussé par quelque chose de profond. !

N’oubliez pas que les gens n’achètent pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites. Une entreprise fondée par un entrepreneur qui a simplement identifié « une opportunité de marché » sera moins convaincante dans son positionnement, sa communication ou ses innovations, qu’une entreprise qui poursuit une réelle mission.

 

Le personal branding et le founder market fit c’est la croissance assurée

Vous l’aurez compris : si vous êtes entrepreneur travailler votre personal branding et insuffler à votre marque votre quête personnelle sont les gages de votre futur succès. Vous entrerez en résonance avec d’autres personnes qui partagent les mêmes problématiques que vous et plus grandes seront vos chances de succès.

Prêts à travailler votre personal branding ? Nous pouvons vous accompagner. Parlons-en !

Photo by Brooke Lark on Unsplash

Pin It on Pinterest

Share This