Logo : choisissez bien le vôtre !

par | Publié le 05/12/2022 | Branding

 

Le logo, c’est comme le pavillon noir qui flotte en haut du mât d’un bateau de pirates. On le voit de loin, on le reconnaît, on sait ce qu’il veut dire.

Il représente votre marque, met en scène votre nom, véhicule vos valeurs ou soutient votre mission.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, son objectif n’est pas de tout raconter de votre identité de marque, mais uniquement de faire pointer le regard vers elle.

Un bon logo respecte 3 principes fondamentaux. Il doit être :

  • Suffisamment simple pour être assimilé par le cerveau
  • Rapidement identifiable afin d’être distingué instantanément
  • Mémorable pour que clients et prospects se souviennent de vous !

Le logo n’est qu’une partie de votre identité visuelle

 

En général, les créateurs d’entreprise sont très impatients de se lancer dans le travail de l’identité visuelle.

On choisit une palette de couleurs, des typos, on va travailler sur le logo et ses déclinaisons… C’est là que la marque commence à prendre forme et c’est tellement satisfaisant ! 

Mais ce n’est pas par l’identité visuelle qu’on commence à créer une marque.

Le logo n’est rien sans identité de marque

Pour créer une marque, on commence par définir une plateforme de marque. Avec Carine, on met toujours la réflexion sur la plateforme de marque bien avant l’identité visuelle.

Pourquoi ? Parce que le positionnement, les valeurs, la mission, l’offre ou encore l’ambition de la marque sont des éléments structurants de l’identité de votre marque. Et ces éléments pourront être déclinés ou utilisés dans la création d’un logo percutant et cohérent.

 

Les 4 étapes de la création de marque

Quand on travaille sur une nouvelle marque, on procède en 4 étapes (et dans cet ordre) :

  1. La plateforme de marque
  2. La recherche de nom
  3. L’identité visuelle
  4. L’identité verbale

Et dans l’identité visuelle, il n’y a pas que votre logo. La palette de couleurs, les typographies, les icônes, les mises en pages, les pictogrammes, les fonds et les textures ou encore les photos et illustrations, font tous partie de votre identité visuelle.

👉 Tous ces éléments, vous devez les retrouver dans votre brandboard. Vous n’en avez pas ? On vous explique comment ça marche et à quoi il sert pour qu’on se souvienne de votre marque !

Les déclinaisons du logo

Le logo peut être décliné en plusieurs versions :

  • Logo principal
  • Déclinaisons de couleurs et/ou monochrome
  • Sous-logo
  • Icône et favicon

Il doit représenter votre marque, se décliner dans tous les formats (du 4×3 au favicon), être lisible en monochrome comme en quadrichromie…

Autant dire qu’un logo doit tenir la route ! Et il va falloir choisir le bon. Selon votre activité, certains types de logo seront plus adaptés que d’autres.

 

 

1. Le logo pictogramme

Comme son nom l’indique, il représente l’identité visuelle d’une marque sous une forme symbolique. C’est un symbole visuel identifiable au premier coup d’oeil et qui véhicule l’identité et les valeurs de l’entreprise.

Souvent, c’est une forme épurée monochrome, comme le logo Twitter. Pas de surcharges avec du texte, une baseline ou des fioritures. Le logo pictogramme ne transmet qu’une seule information et il est dans la simplicité. Cherchez ce qui représente le mieux l’émotion que vous voulez transmettre à vos clients.

Twitter

2. Le logo mascotte ou cartoon

Ce logo représente un animal, un personnage réel ou imaginaire qui symbolise la marque. Il crée de la proximité grâce à son style graphique gai et coloré. Facilement reconnaissable, il véhicule des émotions positives et attractives.

C’est le cas du logo Michelin et de son bibendum souriant. Le personnage permet de sortir de l’univers mécanique et technique pour créer un sentiment de proximité. Reconnaissable entre tous, il remplit son rôle de symbole de la marque.

3. Le logo monogramme

Un monogramme, ce sont des initiales. Comme celles qui étaient brodées sur le trousseau de nos grands-mères. On entrelaçait alors les initiales des noms des deux futurs mariés. Pour une marque, c’est la même chose.

Ce type de logo joue sur la typographie ou la couleur. Il permet aux entreprises qui ont un nom trop long d’être facilement visibles et lisibles.

SNCF

4. Le logo signature

Ray Ban

Le principal atout d’un logo signature c’est d’apporter une dimension personnelle à la marque. On utilise souvent une typographie scripte pour un rendu « écrit à la main ».  

Généralement monochrome, ce type de logo permet d’humaniser une marque. Il n’est adapté qu’aux noms courts car les scriptes sont plus difficiles à lire, notamment sur écran. L’intérêt est que vous pouvez le décliner dans plusieurs couleurs et même utiliser les initiales en sous-logo.

5. Le logo blason

Ce logo représente l’emblème de la marque. Avec son côté vintage ou ancien, il raconte l’histoire de la marque. On imagine une marque traditionnelle ou implantée de longue date derrière ce logo.

Ce sont en général des logos très détaillés, qui reprennent des symboles parfois oubliés… Qui sait encore pourquoi l’emblème de Peugeot est un lion ? Ils racontent toute l’histoire de la marque à eux seuls.

Peugeot

6. Le logo typographique

Coca-Cola

C’est sans doute le type de logo le plus connu. Le logo typographique n’est autre que le nom de la marque dans une typographie qui lui est propre.

Le lecteur sait immédiatement à quelle entreprise il a à faire. Pour donner plus de force à ce type de logo, on peut créer une typographie sur-mesure. C’est le cas de Coca-Cola, qui a créé une nouvelle police pour son logo, la Schriftart Spencerian Script, en mixant 2 typographies existantes. Plus votre typographie sera unique, plus elle représentera votre identité de marque.

7. Le logo abstrait

Pour exprimer un concept abstrait ou une idée globale de la marque, le logo abstrait est tout indiqué. Ainsi, vous vous démarquez de vos concurrents de manière unique.

En revanche, ce type de logo ne supporte pas l’approximation ! La création graphique doit être parfaitement aboutie.

Le logo abstrait ne raconte pas la marque, mais c’est un signe de reconnaissance pour les clients. En revanche, il peut facilement évoluer au fil du temps.

Pepsi

 

Les FBI (Fausses Bonnes Idées), ça arrive souvent quand on choisit son logo. Il représente l’ADN de votre entreprise, de votre projet mais attention à ne pas trop vous projeter dedans justement… N’oubliez pas que si vous cédez votre marque, elle doit pouvoir continuer d’exister sans vous.

  1. Votre marque c’est votre bébé, mais si vous ne tenez pas compte de votre audience, votre logo ne plaira qu’à vous. Evitez de faire valider votre logo par vos proches… Sauf s’ils sont dans votre cible.
  2. Soyez vigilants par rapport aux effets de mode. Aujourd’hui, c’est le retour en force des dégradés, est-ce que votre logo survivra dans 10 ans ?
  3. On ne peut pas tout dire avec un logo. Ne le surchargez pas, au contraire, cherchez à le simplifier au maximum.
  4. Limitez les micro-détails. Faites le test : est-ce que votre logo se lit aussi bien sur un A3 qu’une carte de visite ?
  5. Attention aux typographies trop excentriques ou originales. Selon les supports elles pourraient être difficiles à lire et brouiller le message.
  6. Assumez. Ce logo c’est celui qui vous plaît ? Créez une histoire autour.

Faire évoluer votre logo : bonne idée ?

On ne compte plus les marques – connues ou confidentielles – qui décident de modifier leur logo au bout d’un certain temps.

Car un logotype a beau être bien pensé au départ, au fur et à mesure des années il faut qu’il continue à servir la marque. Et parfois le logo n’est plus adapté aux produits, au marché ou au positionnement.

 

Changer de logo est une opportunité

 

C’est le moment de se gratter la tête et de trouver une évolution qui ne soit pas une révolution. Car les clients n’aiment pas le changement !

En 2021, Peugeot a changé de logotype pour revenir à une forme plus classique de la tête de lion dans son blason, fortement inspiré du logo des années 60. Fini le lion debout et stylisé, c’est le retour du traditionnel blason. Pourquoi le retour au blason ? D’après la marque c’est pour accompagner sa montée en gamme car le blason « possède une certaine forme de noblesse, même dans l’automobile. »

Un retour aux sources donc, qui porte un message de qualité voire d’exclusivité… Quoi qu’il en soit, ce changement de logo a enflammé les réseaux sociaux et a eu un effet buzz très intéressant pour la marque.

👉 Si vous voulez connaître toute l’histoire de ce fameux logo et les origines du lion emblème de la marque, vous trouverez tout sur le site du Groupe. Et c’est très bien fait ! 

 

 

Changer de logo, ou le faire évoluer, est une bonne opportunité de faire le buzz. Attention aux retours de bâton ! Faire le buzz c’est aussi risquer de devoir faire machine arrière.

C’est ce qui est arrivé à la marque GAP en 2010. Alors que le logo était devenu incontournable et identifiable entre tous, la marque l’a fait redessiner pour lui donner plus de « modernité ». Echec cuisant et tollé général. Devant les réactions négatives des clients sur les réseaux sociaux, la marque dut jeter l’éponge et faire machine arrière au bout de 6 jours…

Un changement de logo s’anticipe donc vis-à-vis des clients mais aussi en interne. Changer de logo cela veut dire changer tous les supports au sein d’une entreprise et en général cela ne se fait pas sans casse. Je me souviens d’avoir dû gérer cela il y a quelques années… Les dirigeants avaient décidé que le changement se ferait en one-shot du jour au lendemain. Nous l’avons préparé pendant plus de 6 mois. Malgré tout, le jour du changement, il y a eu des ratés. Et il nous a fallu quasiment un an pour mettre en place la nouvelle identité visuelle.

Mon conseil : faire évoluer votre logo est une bonne idée pour redonner du peps à votre marque ou accompagner votre nouveau positionnement. Ne négligez pas l’ampleur de la tâche au moment du déploiement !

 

Envie d’une logo qui vous ressemble ?

 

Il existe de nombreux sites en ligne où vous pouvez créer un logo en 2 minutes, sans la moindre compétence graphique. Ça peut dépanner… Mais les modèles sont souvent limités voire datés. En réalité, vous risquez de vous en lasser ou d’avoir besoin de le faire évoluer et même d’en changer.

Mon meilleur conseil : investissez dans votre logo – une fois que vous aurez travaillé votre marque, bien sûr – vous ne le regretterez pas. C’est comme tout : faites appel à des professionnels qui pourront vous accompagner sur la durée.

 

Vous voulez un logo bien pensé, évolutif et qui vous ressemble ? Nous pouvons vous aider ! Et si on en parlait lors d’un call découverte ? 30 minutes pour échanger sur vos besoins.

Photo de Laura C: https://www.pexels.com/fr-fr/photo/drapeau-crane-pirate-saluer-9570297/

Les articles similaires qui pourraient vous intéresser

Pin It on Pinterest

Share This