Comment optimiser vos URLs pour booster le référencement de votre site internet ?

par | Publié le 15/04/2022 | Référencement

En référencent naturel (aka SEO), tous les coups sont permis pour grignoter quelques places dans les pages de résultat de recherche (SERP) !

L’optimisation des URLs fait partie de ces petites choses simples à mettre en place qui peuvent changer la donne ou tout du moins l’améliorer.

Et pourtant, je constate encore régulièrement que ce travail est oublié ou négligé.

Alors pourquoi et comment optimiser vos URLs ? Je vous dit tout !

Pourquoi optimiser vos URLs ?

Pour votre information URL est l’acronyme de Uniform Resource Locator.

En clair : c’est l’adresse de vos pages sur le web. Chaque URL est unique (comme nos adresses personnelles) et suivent la même structure.

Une URL est composée de 5 éléments :

1. Le protocole

http, https, ftp…C’est le moyen de communication utilisé pour accéder à votre contenu. Aujourd’hui le protocole https:// est le plus courant et le plus utilisé car il est sécurisé contrairement au protocole http://.

👉 D’ailleurs si votre site tourne encore en http, rapprochez-vous de votre hébergeur pour le passer en version sécurisé.

2. Le sous-domaine

C’est par exemple « www », « account », « mail », « docs », « forum » ou encore « blog ».

Le sous-domaine va s’intercaler entre le protocole et le nom de domaine, comme dans l’exemple ci-dessous :

  • https://www.hubspot.fr (page d’accueil),
  • https://blog.hubspot.fr/ (page d’accueil du blog).

Il existe des centaines de sous-domaines et certains sites n’en possèdent pas. La création d’un ou plusieurs sous-domaine est intéressant pour le référencement naturel car cela permet de faire apparaître des mots-clés cibles dans l’URL.

👉 Cependant, pour les petits sites, je ne le conseille pas. En effet, les moteurs de recherche considèrent les sous-domaines comme des sites à part entière. C’est déjà compliqué de se classer correctement dans les SERP avec un petit site alors autant ne pas multiplier les efforts.😉

3. Le nom de domaine

J’imagine que vous le connaissez, c’est lui qui vous avez réservé chez votre hébergeur ! Le nom de domaine c’est le nom de votre site web.

Le notre c’est thewizadviz.

Le nom de domaine est extrêmement important car il montre aux visiteurs sur quel site ils atterrissent.

👉 Sauf à changer de site internet, vous ne pourrez pas toucher à votre nom de domaine.

4. L’extension

C’est .fr, .com, .io, .net, .org, etc. Vous l’avez choisie au moment de la création de votre site. Une fois définie, l’extension est difficilement modifiable, gare à ne pas vous tromper !

👉 Entre .fr, .com ou .net votre coeur balance ? Choisissez l’extension la plus adaptée à votre activité ! 

5. Le chemin d’accès ou slug d’URL

Après le protocole, le sous-domaine (s’il existe), le domaine et l’extension arrive le chemin d’accès à votre page. Ce chemin est placé entre deux barres obliques ou slashs (/) et indique à l’internaute sur quelle section précise du site il se trouve.

Exemple : https://thewizadviz.com/contact/ « contact » est le chemin d’accès.

👉 C’est principalement sur ce dernier point que vous pourrez oeuvrer pour optimiser vos URLs.

Améliorer la lisibilité et la compréhension de votre URL

Si vous n’y avez jamais prêté attention, sachez que l’URL apparait dans la page des résultats de recherche après une requête. Elle est écrite juste au dessus du titre de votre page ou votre article.

La preuve : 👇

Optimiser vos URLs

Sur certains navigateurs, comme Google Chrome par exemple, l’URL apparait en bas de la page des résultats si votre souris passe sur le lien : 

URL et Google Chrome

Vous comprenez que c’est important d’y faire un minimum attention, non ?

 

L’URL c’est comme une adresse, elle doit inspirer confiance et valoriser votre référencement naturel

Sur le web, la confiance que vous pouvez inspirer est capitale. Et l’URL (tout comme l’adresse mail) fait clairement partie de cette catégorie. Mal rédigée, elle peut faire peur et empêcher l’internaute de cliquer sur votre page.

L’URL doit inspirer confiance

Maintenant que vous savez comment est composée une URL, voyons ce que vous penserez de ces différentes présentations :

  • https://jytf.monsite.com/98755/Id=585+HIUD=2588=#? Savons-nous de quoi on parle ? Non. Est-ce une URL qui inspire confiance ? Pas à moi en tout cas ! Je ne clique pas et je passe mon chemin.
  • https://monsite.fr/categorie=recette/postid=25HgffdV?kw=recette+tiramisu. Avec cette URL on commence à avoir une idée un peu plus précise. On devine qu’on va arriver sur une page de recettes de cuisine mais les lettres et chiffres qui se suivent brouillent la lisibilité et nous forcent à rester sur nos gardes.
  • https://monsite.fr/blog/recette-tiramisu. Voilà une URL bien rédigée ! 👏 Le lecteur sait tout suite de quoi parle la page. C’est lisible et n’y a rien dans la construction de cette URL qui sème le doute. On clique en confiance. 

Vous voyez où je veux en venir ?

L’URL doit être au service de votre SEO

La lisibilité est un facteur important aux yeux des visiteurs (et donc aux yeux des moteurs de recherche qui n’aspirent qu’à satisfaire les internautes).

Une URL correctement rédigée et optimisée pour le SEO remplit ces deux fonctions :

  • Elle décrit de façon claire et lisible le contenu de la page : l’internaute comprend de quoi il s’agit et il est confiant sur la qualité du contenu. 💪🏻
  • Elle utilise des mots-clés pour faciliter la compréhension des moteurs de recherche. Dans notre exemple c’est « recette » et « tiramisu ».

👉 Gardez en mémoire que si le contenu de votre page n’est pas identifiable en lisant son URL, les moteurs de recherche ne comprendront pas où vous emmenez vos lecteurs…

 

Pour résumer, vos URLs doivent être simples, lisibles et valoriser l’expérience utilisateur

On l’a vu, une URL bien construite favorise la compréhension de votre page, pour l’internaute et les moteurs de recherche. Elle permet également de valoriser votre contenu et d’inspirer la confiance. Et ça c’est bon pour le taux de clic, notamment le fameux CTR (taux de clics par impression, un signal pris en compte par les moteurs de recherche pour confirmer la pertinence de votre page).

Une URL correctement rédigée améliore aussi l’expérience utilisateur et l’accessibilité de votre contenu.

Enfin, elle sera beaucoup plus pratique à intégrer dans une Newsletter ou communiquer sur vos réseaux sociaux, si vous faites un lien sans ajouter de texte d’ancrage.

Là encore il est toujours préférable d’utiliser une URL explicite qu’un lien peu engageant ou difficile à orthographier (vous comprenez pourquoi je déteste les liens Bitly ? 🤣)

 

Comment optimiser ses URLs pour les rendre SEO friendly ?

URL pour le Referencement

Nous avons vu qu’il était important de favoriser leur lisibilité. Voyons comment les optimiser pour les moteurs de recherche.

Plus c’est court, mieux c’est !

La taille de votre URL est importante. De manière à ce qu’elle soit lisible sur un maximum de support l’idéal est qu’elle fasse moins de 60 caractères.

Même si la longueur de l’URL ne pose aucun problème aux moteurs de recherche qui savent les traiter, je vous déconseille de dépasser les 80 caractères pour les raisons que nous avons vu précédemment. L’adresse sera plus compliquée à lire, à comprendre ou reproduire si nécessaire.

👉 Concrètement, 60 caractères c’est l’équivalent de 3 à 5 mots ajoutés après l’extension.

On oublie les caractères spéciaux

Je constate toujours avec effarement que même les grosses boites usent et abusent des caractères spéciaux qui rendent leurs URLs illisibles ! 😳

Entre les majuscules, les accents, les espaces, les crochets, les guillemets, etc, ça devient vite n’importe quoi !

En plus d’être néfastes pour l’utilisateur, ces caractères peuvent devenir bloquants pour le référencement !

Rédigez vos URLs sans majuscules et sans accents

Sachez que certains serveurs ne reconnaissent pas les majuscules. Du coup ils affichent une erreur 404 (page inexistante). Avouez que ce serait dommage de décevoir votre internaute sachant que votre page existe réellement.

Oubliez également les accents. Ils seront remplacés par des codes html illisibles pour le lecteur (« ée » pour « é » ou « ê » pour « ê »).

Pas très engageant, n’est-ce pas ?

👉 En conclusion ? On écrit son URL en minuscules et sans accents. Ni plus, ni moins.

Séparez vos mots pour maximiser l’impact sur la lisibilité et votre référencement

Je vois souvent des URLs dont les mots composant le chemin d’accès ne sont pas séparés.

Comme par exemple : /vacancesauborddelamer/ tiré d’un site de voyage.

Ce n’est pas idéal pour l’expérience utilisateur et encore moins pour le référencement… Si nous, humains, arrivons à faire la part des choses, Google n’est pas en mesure de comprendre.

Pour espacer vos mots, je ne vous conseille ni l’espace, ni l’underscore (tiret du 8).

En effet, les espaces sont remplacés par « %20 » dans l’URL. Pas génial… 

Dans notre exemple, l’URL affichera : vacances%20au%20bord%20de%20mer…

Quant à l’underscore (tiret du 8 « _ »), il n’est pas plus pertinent. Certes, l’utilisateur y trouvera son compte mais Google ne le reconnait pas comme séparateur. Pour lui, c’est comme si vous n’aviez pas mis d’espace entre les mots. 🙄

👉 La norme est d’utiliser le trait d’union (le tiret du 6). C’est le seul qui est lisible et compréhensible par les moteurs de recherche. Ce qui, pour notre exemple, donnerait : /vacances-bord-de-mer/.

Ce n’est pas plus compliqué que ça ! 😉

N’utilisez pas de hashtag dans votre URL !

Les hastags (#) ont une fonction bien spécifique dans l’URL et je vous déconseille de les utiliser si ce n’est précisément pour cette utilisation.

Le # correspond à une ancre. Concrètement il permet au navigateur d’afficher un endroit précis dans la page ou une autre page. On peut le comparer à un marque-page.

En voici un exemple d’utilisation : https://thewizadviz.com/strategie-de-content-marketing/#Etape3. Vous voyez ? La page défile jusqu’à l’étape 3 : « choisir les bons canaux de diffusion ».

👉 Donc le hashtag est strictement réservée aux ancres. Pour toutes autres utilisations : passez votre chemin.

Ajoutez vos mots clés mais ni trop, ni pas assez !

Les mots-clés en référencement naturel c’est le nerf de la guerre ! On ne le dit jamais assez.

Ce sont les mots sur lesquels vous souhaitez que votre contenu se positionne dans les résultats des moteurs de recherche. Utiliser des mots-clés dans la rédaction de votre URL est donc plus que pertinent.

Par exemple, l’URL de cet article est : https://thewizadviz.com/rediger-URL-referencement.

3 mots, 49 caractères, deux mots clés : « URL » et « référencement ».

J’aurais pu choisir « SEO » à la place de « référencement » mais j’ai gagé que mes internautes allaient faire une requête en français.

J’aurais pu également ajouter « SEO » ce qui aurait donné « rediger-URL-referencement-SEO ». Bien que correcte dans sa structure, cette URL est clairement trop chargée en mots-clés. Les moteurs de recherche pourraient pénaliser ma page jugeant d’une sur-utilisation. J’ai donc préféré faire un choix.

Faire des choix

Vous constaterez également que je n’ai pas repris les principaux mots utilisés dans le titre de cet article. C’est également volontaire. Ainsi, je laisse à Google plus d’opportunités de le proposer aux internautes sur des requêtes plus larges.

Je vous avoue ne pas le faire à chaque fois. J’aurais pu choisir :  « optimiser-URL-referencement » . Certains disent que c’est mieux. Personnellement je n’en suis pas convaincue mais je n’ai pas d’avis tranché.

👉 En conclusion : insérez un ou deux mots clés et supprimez les articles définis ou indéfinis (le, la, les, des, du, etc), les mots qui n’apportent rien à leur compréhension (vos, pourquoi, à, comment, etc…). Ils rallongent le lien inutilement.

Evitez les dates

Ce conseil est plus spécifique aux blogs.

Mais il se peut que la structure de vos permaliens prenne en compte la date de publication de votre article pour la génération de vos URLs.

Par exemple : https://xxx.com/2022/04/03/punchlines-du-3-avril-2022/

Les dates ne montrent que la fraicheur ou l’obsolescence du contenu

Les dates n’améliorent pas le référencement naturel de vos pages. Elles montrent juste à vos lecteurs que votre contenu est soit très récent, soit obsolète…

Si vous n’avez pas encore publié d’articles, n’hésitez pas à paramétrer vos permaliens (structure que vont prendre vos URLs d’article de blog).

Par exemple, sur un site WordPress, rendez-vous dans Réglages – Permaliens.

Modifier URL

👉 Je vous conseille de sélectionner « Titre de la publication » et d’enregistrer les modifications.

Si nécessaire, utilisez les redirections

Si vous avez déjà rédigé des articles pour votre blog et que vos permaliens sont paramétrés avec une date, modifier leur structure a posteriori est une opération délicate.

En effet, les moteurs de recherche ont déjà indexé vos contenus avec ces URLs et d’autres sites peuvent vous envoyer des liens. En modifiant la structure de vos URLs les moteurs de recherche vont présenter des pages qui s’afficheront en erreur 404. Et ça, c’est dramatique pour votre référencement !

👉 Votre hébergeur pourra être en mesure de vous aider pour la mise en place de redirections. Certains plugins comme Redirection peuvent également se charger du travail. Mais vraiment, faites très attention.

Modifier manuellement vos URLs

Une fois encore, je vous conseille de ne pas toucher à une URL publiée, surtout si vous n’êtes pas à l’aise avec les redirections.

Tant pis, on apprend avec le temps et finalement ce n’est pas si grave que ça. Vous optimiserez les prochaines… 

Pour modifier manuellement vos URLs sur un site WordPress, rendez-vous sur l’écran d’édition :

En cliquant sur modifier vous pourrez manuellement recréer une nouvelle URL.

Modifier permalien manuellement

Il est également possible de le faire avec le plugin Yoast, si vous l’avez installé sur votre site en modifiant le chemin d’accès (slug) :

Modifier slug avec Yoast

Vous l’aurez compris, une URL bien rédigée favorise à la fois l’expérience utilisateur et le référencement naturel.

Optimiser ses URLs c’est bien, mais ça ne fait pas tout

Vous imaginez bien que ce n’est, malgré tout, pas la seule optimisation à réaliser sur votre site pour vous placer en haut des résultats de recherche. Mais ça y contribue !

Si vous voulez aller plus loin, je vous livre 7 astuces pour générer du trafic sur votre site web, même s’il contient peu de contenu. 

Et si vous avez besoin de plus d’information sur les URL, profitez de notre coaching de 30 minutes pour vous aider ! 👇

Photo by Merakist on Unsplash

Les articles similaires qui pourraient vous intéresser

Pin It on Pinterest

Share This