Comment créer facilement son calendrier éditorial ?

par | Publié le 07/01/2023 | Content Marketing

Le calendrier éditorial c’est l’outil de base de toute stratégie de contenus qui se respecte.

 

Voilà, c’est dit.

Pourquoi ? Parce que vous pouvez avoir des milliers d’idées de sujets à traiter dans vos posts ou vos articles, si vous ne les posez pas, vous courez à la catastrophe. Au début vous posterez souvent puis, petit à petit, pris par votre activité, la régularité en prendra un coup. D’autre part, si vous ne publiez que des contenus d’actualité, vous n’aurez pas de vision claire des thématiques qui alimentent vos piliers de contenus. Rapidement, votre stratégie éditoriale ne soutiendra plus votre branding…

Pour éviter cela, voici pourquoi et comment créer un calendrier éditorial. Il vous donnera de la visibilité sur vos contenus et vous aidera à tenir la distance.

Qu’est-ce qu’un calendrier éditorial ?

 

Le calendrier éditorial, c’est l’outil qui permet de concrétiser votre stratégie de content marketing et votre plan de communication.

Non seulement il permet de planifier toutes les prises de paroles mais il aide à produire les fameux contenus. Vous devez inclure tout ce dont vous avez besoin pour planifier, produire et publier vos contenus.

C’est un véritable outil de travail.

 

Les 4 bienfaits du calendrier éditorial

 

1. L’efficacité

Plus c’est planifié à l’avance, moins on a de surprises. Le planning éditorial c’est comme le Batch Cooking 😉 : on prépare le maximum à l’avance, ça évite la panique de devoir imaginer, préparer et cuisiner un repas à 8h du soir…

Grâce à votre calendrier éditorial, vous aurez une vision claire à court et moyen terme de ce que vous aurez à faire en termes de contenus. Ça allège la charge mentale !

Surtout, au moment de publier, vous aurez déjà des contenus prêts, des contenus à finaliser, des contenus à recycler ou encore des idées pour rédiger.

 

2. L’anticipation

On ne vous dit pas de préparer un an de contenus à l’avance ! Mais avoir quelques posts, newsletters ou articles finalisés devant vous, cela va vous permettre de lisser la charge.

De cette façon, vous connaissez à l’avance les sujets que vous allez traiter sur les semaines ou mois qui viennent et vous pouvez compléter tranquillement les thèmes qui manquent de matière.

N’hésitez pas à faire bouger votre calendrier éditorial. Comme on vous le disait, c’est un outil de travail, rien n’est jamais figé. Si un sujet d’actualité mérite de bousculer votre planning, intégrez-le sans état d’âme !

 

3. La rapidité

Grâce à votre calendrier éditorial structuré, vous vous concentrez sur une étape à la fois. Vous devez rédiger ? Ne faites que ça. Vous devez trouver des idées et chercher vos sources ? Concentrez-vous là-dessus. C’est le jour où vous publiez ? Appuyez sur le bouton !

Tout comme au temps de Ford et Taylor, le fait de vous concentrer sur une seule tâche à la fois vous rendra beaucoup plus efficace. N’hésitez pas à consacrer une session de travail à la recherche d’idées uniquement ou à la rédaction. Vous verrez, une idée en entraîne une autre et un paragraphe vous emmène vers le suivant.

4. La sérénité

Avoir plusieurs posts ou articles d’avance, c’est rassurant et ça enlève du stress. Si vous n’avez pas le temps de produire durant plusieurs jours, vous avez de quoi alimenter votre stratégie de contenus.

D’autre part, cela vous permet d’apporter de la cohérence à votre stratégie de contenus. Vous évitez les déséquilibres entre vos différentes thématiques et donnez du corps à vos piliers de contenu. Donc à votre branding. Votre message est cohérent et il vous ressemble.  

N’oubliez pas que le calendrier éditorial est votre outil de travail. Si vous n’avez pas mis à plat votre ligne éditoriale, ça risque d’être compliqué…

 

👉🏼 Pour éviter de vous prendre les pieds dans le tapis, reprenons les basiques : voici commet faire pour définir votre charte éditoriale !

 

Créez votre calendrier éditorial en 3 étapes

 

Définir les objectifs et la stratégie éditoriale

Première étape pour concevoir votre calendrier éditorial : avoir des objectifs et une stratégie clairs. Ça tombe sous le sens, mais ça va mieux en le disant.

Reprenez votre plateforme de marque, vos personas, vos piliers de contenus et toutes les thématiques que vous avez identifiées.

Prenez le temps de clarifier vos objectifs :

  • Tripler le nombre de visites mensuelles sur votre site
  • Créer une communauté de 2000 followers dans les 6 mois
  • Vendre 5 formations en 2022

Chacun de ces objectifs va vous amener à déterminer les supports, le type et la fréquence de publication adéquats. Par exemple : 2 articles de fond par mois sur le blog, 4 posts par semaine sur les réseaux sociaux, 2 tweets par jour, etc.

Tout cela est naturellement structurant pour votre calendrier éditorial.

Planifiez le recyclage de vos contenus

Autre élément que vous devrez gérer au sein de votre calendrier éditorial : l’écologie de vos contenus.

Qu’est-ce que c’est que ça ?

Certains de vos écrits seront purement opportunistes, liés à une actualité ponctuelle. D’autres seront ce qu’on appelle des contenus « evergreen », c’est-à-dire qu’ils ne vieillissent jamais.

Ces contenus de fond ne sont pas liés à l’actualité, vous pouvez donc les publier quand bon vous semble. Ce sont des contenus froids. Les contenus chauds, au contraire, ont une durée de vie limitée et doivent être publiés à un instant précis. Vous devrez donc différencier ces 2 types de contenus au sein de votre calendrier éditorial. Placez en priorité tous vos contenus chauds dans votre calendrier et comblez les vides avec vos contenus froids.

 

Lister les idées de contenus

Je vous le disais en préambule, votre calendrier éditorial est avant tout un outil de travail. C’est dans le calendrier que vous allez lister toutes vos idées de contenus, les classer en fonction de vos thématiques ou de vos supports de publication, intégrer vos sources, vos illustrations, vos mots-clés, vos tags…

👉🏼 En panne d’inspiration ? Dans cet article je vous explique comment trouver facilement des centaines d’idées de contenus. Elle est pas belle la vie ?

En termes d’outils, vous pouvez utiliser une simple feuille Excel ou Google Sheets, ou passer à un outil un peu plus structuré comme Trello (que j’utilise personnellement avec la plupart de nos clients) ou une base de données comme Notion. A vous de choisir l’outil qui vous convient. Si vous partagez votre calendrier éditorial avec d’autres contributeurs, la feuille Excel risque de se révéler un peu légère. L’idée est de trouver l’outil qui permette de bien suivre et anticiper les différentes étapes de la conception éditoriale jusqu’à la mise en ligne.

 

Produire…

Pour chaque idée de contenu que vous aurez identifiée, vous aurez besoins de plusieurs infos dans votre planning éditorial. Avec ces infos, vous savez précisément à quelle phase de création de contenu vous en êtes. Par exemple :

  • Titre : description en 3 mots du contenu.
  • Statut : particulièrement important si vous avez plusieurs contributeurs. Exemple : idée, en cours, à valider, prêt pour publication…
  • Date de publication
  • Type de contenu : article de blog, post Instagram, vidéo, podcast, webinar, etc…
  • Mot-clé principal : cela permet de déterminer le champ sémantique du contenu
  • Thématique principale : en accord avec les piliers de contenus.
  • Grandes lignes : quelque notes sur l’angle d’attaque du sujet. Des liens vers des sources intéressantes et des questions à creuser.
  • Rédacteur : qui est en charge de la production
  • URL : à ajouter post publication
  • Reporting : statistiques de publication

 

Une fiche éditoriale dans Trello

A titre personnel, on utilise Trello pour gérer nos publications. Voici un exemple pour une de nos newsletters.

Je commence toujours par identifier le thème et faire mes recherches. L’intérêt de cet outil en ligne est que je peux à la fois gérer les idées, planifier les publications, répertorier les sources et effectuer un suivi. J’ai même une check-list des choses à ne pas oublier avant et après chaque publication…

Voici ce que ça donne :

Fiche éditoriale - TheWizAdviz

… Et suivre !

Le calendrier éditorial est aussi un outil de suivi ! N’hésitez pas à ajouter quelques chiffres post publication :

  • Nombre d’impressions
  • Nombre d’interactions
  • Temps passé sur l’article
  • Nombre de visites sur la page
  • Nombre d’ouverture
  • Nombre de clics
  • Etc.

Choisissez les indicateurs pertinents pour identifier les contenus les plus efficaces et de les reproduire pour toucher votre audience. N’oubliez pas que sur votre blog, votre newsletter, comme sur vos réseaux sociaux, tout le monde ne voit pas forcément vos publications. N’hésitez pas à recycler !

Rien ne sert de faire une analyse statistique complète à chaque publication. En revanche, prenez le temps de faire un point précis semestriel ou annuel, vous saurez comment faire évoluer votre calendrier pour le semestre suivant.

Dans mon exemple plus haut, puisqu’il s’agit d’une newsletter, je suis le taux d’ouverture exclusivement. Une fois par an, je fais une analyse détaillée des stats. Cela me permet d’identifier les sujets ou les objets de mail les plus intéressants pour nos lecteurs.

 

Le calendrier éditorial vous fait grincer des dents ?

 

 

Pas de panique, nous pouvons vous aider ! Trouver les bons thèmes, le bon rythme, les bons canaux ou le bon outil, c’est notre métier. Prenons 30 minutes pour en discuter !

Les articles similaires qui pourraient vous intéresser

Rédigez des contenus percutants !

Inscrivez-vous à notre programme gratuit pour apprendre à créer des contenus qui attirent vos prospects (même si vous débutez).

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This