Vous le savez, le marketing digital a beaucoup évolué ces derniÚres années.

Incontournable, l’inbound marketing a pour objectif d’attirer l’attention de vos prospects. Et le rîle du call-to-action (ou bouton d’appel à l’action) en inbound marketing, c’est de faire en sorte que votre visiteur interagisse avec vous.

Mais sur la plupart des sites que nous visitons, nous constatons que ces call-to-action, peuvent ĂȘtre amĂ©liorĂ©s.

La majoritĂ© d’entre eux ne sont pas rĂ©ellement engageants. C’est le cas de « lire la suite » ou « en savoir plus » par exemple. D’autres – pas plus percutants – sont des incitations littĂ©rales Ă  effectuer une action : « rĂ©servez », « commandez », « testez », « inscrivez-vous », etc.

Ça manque cruellement d’arguments pour nous inciter à cliquer, vous ne trouvez pas ? 🧐

Pour optimiser vos chances de convertir un visiteur en prospect chaud puis en client, vos appels Ă  l’action mĂ©ritent d’ĂȘtre travaillĂ©s en profondeur. Comment faire ? Voici nos conseils pour ne pas passer Ă  cĂŽtĂ© de votre objectif.

 

Passez du Call-To-Action (CTA) au Call-To-Value (CTV) pour booster votre conversion !

Aujourd’hui, n’importe quelle page de vente doit respecter a minima 3 critùres pour favoriser la conversion :

  • Un contenu « SEO-friendly » (optimisĂ© pour le rĂ©fĂ©rencement), pour attirer le visiteur et l’intĂ©resser
  • Une UX (expĂ©rience utilisateur) adaptĂ©e, qui permettra au visiteur de savoir ce qu’il doit faire sur votre page
  • Une mĂ©thode incitative pour convertir votre internaute : les fameux call-to-action (CTA) ! Sous forme de boutons, de pop up ou de liens, ce sont eux qui vont pousser votre lecteur Ă  interagir sur votre site web (ou votre landing page, vos posts sur les rĂ©seaux sociaux, etc.).

Et les call-to-action que j’ai Ă©voquĂ© en introduction, ne sont pas les meilleurs pour inciter votre audience Ă  interagir avec vous. L’incitation littĂ©rale « fais ce que je te dis de faire » n’est clairement plus celle qui enregistrera les meilleurs rĂ©sultats. D’ailleurs, qui aime qu’on lui dise ce qu’il doit faire ?

 

Astuce n°1 : cibler pour adapter votre appel à l’action

On en parle Ă  chaque fois mais c’est indispensable si vous voulez convertir. A qui voulez-vous vendre votre produit ou votre service ? Votre solution peut s’adresser Ă  plusieurs cibles et ce n’est pas toujours Ă©vident de faire le tri.

Par exemple : si nous devions vous convaincre de passer de votre aspirateur filaire à notre aspirateur autonome, il nous faudra adapter nos arguments à la cible que nous souhaitons toucher ! Naturellement, le CTA sera optimisé pour répondre à notre objectif de vente.

Pour illustrer :

  • A la femme de 40 ans, working-girl et maman dĂ©bordĂ©e, le CTA serait « Gagnez du temps, XXX fait le mĂ©nage pour vous ».
  • Pour les fans de technologie, « Ultra-connectĂ©, XXX passe l’aspirateur mĂȘme Ă  distance ».
  • Pour ceux qui dĂ©testent faire le mĂ©nage « Reposez-vous et laissez XXX se charger de la corvĂ©e de mĂ©nage ! ».
  • Et pour les maniaques : « XXX attrape la poussiĂšre mĂȘme dans les coins ! ».

C’est quand mĂȘme plus engageant, vous ne trouvez pas ?

 

Le call to value

Nous savons bien que certains diront : « oui, mais mon aspirateur autonome je veux le vendre Ă  toutes ces cibles
 ». Fine 👍. Mais dans ce cas, il vous faudra crĂ©er autant de pages de vente que de cibles et adapter vos arguments et call-to-action en fonction.

Astuce n°2 : ajouter de la valeur à votre call-to-action

Comme toujours en marketing, pensez valeur ajoutĂ©e. Qu’est-ce que votre produit ou votre service va rĂ©ellement apporter Ă  votre internaute ?

Faites appel Ă  la valeur de votre offre – votre promesse – plutĂŽt qu’à l’action nĂ©cessaire pour obtenir cette valeur.

Et comme les exemples sont plus parlants que les grandes théories, voici quelques pistes pour transformer votre call-to action en call-to-value.

Présentez votre promesse

Vous ĂȘtes prestataire de service pour la crĂ©ation de site e-commerce ? PlutĂŽt qu’un call-to action « Nous contacter » ou « En savoir plus » optez pour un call-to-value percutant comme « Obtenez vos premiers clients en ligne ! » ou « Je commence Ă  vendre en ligne ! ».

Vous ĂȘtes gestionnaire de patrimoine et proposez des solutions de dĂ©fiscalisation ? PlutĂŽt qu’un call-to action sans intĂ©rĂȘt comme « Prendre RDV » optez pour un call-to-value plus engageant comme « Economisez 200€ d’impĂŽts par mois dĂšs aujourd’hui ! ».

Vous ĂȘtes diĂ©tĂ©ticienne et vous souhaitez dĂ©velopper votre newsletter ? Passez d’un call-to action sans goĂ»t et sans saveur comme « Inscrivez-vous Ă  ma newsletter » Ă  un call-to-value irrĂ©sistible comme « Obtenez tous les jours mes conseils qui vous feront perdre du poids »

Vous vendez des crÚmes pour les peaux à problÚme ? Sur votre page produit, passez de « Acheter notre crÚme » à « Une peau nette en X jours ».

Vous vendez des dentifrices ? Passez de « Ajouter au panier » Ă  « Des dents blanches en 5 semaines » 

Bref, vous avez compris l’idĂ©e


Le Call-To-Action pour lever les objections

Autre astuce qui permet d’amĂ©liorer considĂ©rablement votre taux de conversion : rĂ©pondez aux principales objections grĂące Ă  votre bouton d’appel Ă  l’action.

Prenons l’exemple d’une solution qui permet de prendre des rendez-vous en ligne :

  • Si l’objection principale est « je vais perdre du temps Ă  m’inscrire Ă  cette solution » – passez du call-to action « Essayer XXX » Ă  « Installer XXX en un clic et commencez Ă  gagner du temps ! ».
  • Si l’objection principale est liĂ©e au prix, testez « Essayer XXX pour seulement 1€/mois ».
  • Dans la mĂȘme logique, si l’objection principale est « je ne souhaite pas m’engager », vous pouvez rassurer votre internaute avec le call-to action : « Essayer XXX ! Sans engagement ».
  • etc
Le call to action pour lever les objections

Pas d’idĂ©es ? AmĂ©liorez vos Call-to-Action !

Quelquefois on sĂšche, on n’a pas vraiment d’idĂ©e pour inciter les internautes Ă  passer Ă  l’action.

C’est souvent le cas quand il s’agit d’inviter votre internaute à prendre contact avec vous, de s’inscrire à votre newsletter ou d’aller plus loin dans la lecture de votre blog.

Si vous ne trouvez pas LE truc qui va faire passer votre call-to action en call-to-value, essayez au moins d’appliquer ces quelques conseils :

 

Utilisez des verbes d’action et personnalisez vos call-to-action

« En savoir plus », « Lire plus », « Cliquez ici », etc. ce n’est pas, mais pas du tout engageant. PrĂ©fĂ©rez un verbe d’action, comme tester, commander, s’inscrire, dĂ©couvrir, valider, etc. Ils sont beaucoup plus efficaces.

Dans la mĂȘme veine, personnalisez votre call-to-action. Par exemple prĂ©fĂ©rez « je m’inscris » Ă  « s’inscrire » ou « je commande » Ă  la place de « commandez ».

 

Rajoutez l’effet raretĂ© ou l’urgence

Autre astuce, qui permet de faire la diffĂ©rence et d’optimiser le taux de conversion de votre call-to-action, c’est de jouer sur le sentiment d’urgence
 C’est le fameux FOMO (Fear Of Missing Out). Et ce biais psychologique est un rĂ©el dĂ©clencheur Ă  clic en incitant vos internautes Ă  passer l’action maintenant. 

« Je bĂ©nĂ©ficie dĂšs aujourd’hui », « Je commande avant minuit », « Je profite de l’offre limitĂ©e », etc.

Optimisation garantie !

 

Choisissez le meilleur emplacement et limitez les boutons d’appel à l’action

Si votre page de vente est courte, placez votre appel Ă  l’action au-dessus de la ligne de flottaison (zone visible Ă  l’écran sans avoir recours au scroll – dĂ©filement de la page). D’un coup d’Ɠil, votre bouton cliquable sera visible et facilement identifiable. Si votre page est longue, vous pouvez en mettre 2 : un en haut et un en bas : mais ils doivent avoir le mĂȘme objectif et renvoyer sur la mĂȘme page de destination.

N’oubliez pas que chaque page de votre site internet doit rĂ©pondre Ă  un objectif prĂ©cis et donc inciter Ă  une action bien spĂ©cifique. En consĂ©quence vous devez avoir un call-to-action unique par page afin de rĂ©pondre Ă  cet objectif. Si vous hĂ©sitez entre plusieurs, focalisez-vous sur celui qui vous apportera le plus de rĂ©sultat.

Bien Ă©videmment, votre CTA devra ĂȘtre responsive, donc s’adapter Ă  tous les formats d’écran, pour ĂȘtre efficace.

 

Testez vos call-to-action pour mesurer votre taux de concrétisation

L’A/B testing permet de prĂ©senter deux versions d’une mĂȘme page Ă  vos internautes pour mesurer laquelle des deux enregistre le meilleur taux de conversion.

Pour vos CTA vous pouvez tester : le texte ou la couleur de vos boutons, l’ajout d’accessoires syntaxiques (comme le « ? » ou « ! »), la taille du bouton, l’emplacement du bouton, etc.

Et attendez-vous Ă  des rĂ©sultats surprenants ! Une modification mĂȘme minime peut changer significativement la donne !

Des call-to-value bien pensĂ©s peuvent vraiment faire la diffĂ©rence sur vos pages et booster votre taux de conversion
 Et si vous avez installĂ© Google Analytics pour suivre les statistiques de votre site, vous pourrez analyser trĂšs facilement si vos boutons d’appel Ă  l’action sont efficaces ou non.

 

PrĂȘts Ă  optimiser vos appels Ă  l’action ?

Je l’ai Ă©voquĂ© en introduction, les call-to-action font partie intĂ©grante de votre stratĂ©gie d’inbound marketing. CouplĂ©s Ă  un contenu de qualitĂ© et bien optimisĂ©s, ils peuvent enregistrer d’excellents rĂ©sultats. Les call-to-action ciblĂ©s convertissent 42%* de visiteurs de plus que ceux qui ne sont pas optimisĂ©s.

Alors pourquoi s’en priver ?

Vous souhaitez que nous regardions ensemble vos appels Ă  l’actions ? Profitez de nos rendez-vous conseil de 30 minutes offert pour faire le point sur votre communication et rĂ©pondre Ă  vos interrogations !

*Source Hubspot

Photo by Brooke Lark on Unsplash

Marketing de contenu TheWizAdviz

RĂ©digez des contenus percutants ! 🚀

Inscrivez-vous Ă  notre programme gratuit pour apprendre Ă  crĂ©er des contenus qui attirent vos prospects (mĂȘme si vous dĂ©butez).

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This